Après les roses, le pot par la tête?

le pot par la tête, Vivre à coup de coeur

Après des années à recevoir des fleurs, je ne devrais pas être étonnée de recevoir un pot 😉 En fait, le plus étonnant c’est que je n’avais pas reçu de pot par la tête avant maintenant.

À la fin de mes ateliers et formations, le commentaire négatif qui revenait le plus souvent c’était « ce n’était pas assez long ». Les participants en auraient pris plus. Que ça ait duré 2 heures, 7 heures, ou 8 fois 3 heures, ce n’était jamais assez. Et ça nous faisait sourire, moi et les organisateurs. Le reste, c’était des bons commentaires.

Récemment dans une évaluation, on m’a dit qu’une activité que j’ai faite avait été « une perte de temps ». Spin ça comme tu veux, c’est pas super.

Je suis honnête avec vous, parce que je sais que ça vous ai déjà arrivé. Tu donne tout ce que t’as et un seul commentaire a le potentiel de te scrapper des années de bons commentaires. Comme quand tu vis UNE difficulté et que t’as l’impression que TA VIE est finie. C’est un terrain glissant. Et étant humain, ben, on glisse 😉

Quand j’ai entendu que mon activité ait été perçue comme une perte de temps, j’ai glissé moi aussi. Je dirais peut-être 2 minutes. 120 looooonnnngues secondes. À avoir honte, à être blessée, déçue et à douter de moi. Mais j’me suis ressaisi rapidement.

Comment?

J’ai accepté la situation, en écoutant la personne me rapporter ces choses. J’ai accepté les émotions, les vagues que ça me faisait vivre; je ne les retenais pas, je n’essayait pas de me raisonner. Je laissais couler les émotions et j’me disais « c’est normal ces émotions, c’est poche se faire dire ça ». Puis mes émotions se sont apaisées rapidement parce que je les ai acceptées.

Ensuite, j’me suis rappelé ce qu’on sait tous et qu’on oublie trop souvent : « c’est pas tout l’monde qui va t’aimer ». Puis, rapidement sont revenu à ma conscience les 25 années de bons commentaires, mes « fans clubs » dans plusieurs organismes et les bons moments. Ça mis les choses en perspective.

Puis, j’ai pensé aux personnes insatisfaites. Et je ne l’ai pas pris personnel, puisque chacun a des besoins, des attentes, des filtres, des expériences, un bagage différent qui teinte sa vision de la vie. Et chacun a droit à sa vision des choses. Pas de gagnant, pas de perdant, personne qui a raison et personne qui a tort. Juste un moment à accepter.

Comment dirais-je? … C’est comme le raisin pourri dans la grappe que tu viens tout juste d’acheter. Le reste est bon. La majorité est bon. C’est rare un raisin pourri dans une grappe fraîche. On laisse pas tout tomber pour un raisin. C’est comme quand une porte se ferme et tu peux soit être dans tous tes états et t’exaspérer à vouloir que la porte rouvre, ou tu peux regarder autour et voir les fenêtres qui sont là tout autour et qui n’attendent que tu les remarques.

Si tu sais qui tu es, et que tu donne le droit aux autres d’être qui ils sont, tu es dans l’accueil et non pas dans la compétition ou la guerre. Et dans cette posture d’accueil, tu peux voir le portrait global, faire la part des choses et t’adapter pour ton bien-être et celui des personnes autour de toi.

Y’a du bon à recevoir un pot, à l’occasion 😉  

J’espère que cette petite tranche de vie vous est utile et vous aide à voir les choses différemment <3

Comment réagis-tu lorsque tu te retrouves dans une situation semblable?

Comment pourrais-tu réagir différemment?

 

Pour partager l’article : 

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Retour haut de page
Presque fini ! 96%

Rejoignez des centaines de lecteurs !

Accédez gratuitement au Ebook PDF
"MA trousse de secours"

... et découvrez entre autres 8 pistes de réflexion pour le bien-être qui vous aideront à garder l'équilibre pendant les moments difficiles tout en vous servant d'aide-mémoire pour les moments où ça va bien !

Page-couverture-Ebook-Ma-trousse-de-secours